top of page
Rechercher

TRANSABLEISME ( BiiD BODY INTEGRITY IDENTITY DISORDER )

Le monde est devenu complètement fou. Maintenant que le moulin du transgenre tourne à plein régime, on voit apparaître de plus en plus d'autres phénomènes étranges qui montrent - ni plus ni moins - que les choses sont bien dans l'esprit malade de beaucoup.

Dans des articles précédents, nous avons déjà fait savoir que, outre un nombre croissant de personnes et de jeunes qui ne sont pas satisfaits de leur sexe et subissent des opérations chirurgicales très graves et irréversibles pour changer de sexe, il existe également des personnes qui ne sont pas satisfaites de la couleur de leur peau et qui subissent toutes sortes d'opérations pour changer la couleur de leur peau et, par exemple, obtenir des traits plus négroïdes (ou vice versa).


Le fait d'apprendre qu'il existe maintenant des personnes en parfaite santé qui veulent délibérément être handicapées et se faire amputer les jambes ou détruire les yeux pour devenir aveugles ou encore se faire trancher l'épine dorsale afin de devenir paralysées dépasse toutes les bornes.


Contrairement à certains journaux d'égouts flamands qui soulignent et même encouragent entre les lignes tous les comportements humains déviants, il y a - heureusement - encore des journaux sérieux qui ont la décence de condamner ce genre de pratique farfelue d'auto-mutilation.


"Un problème social inquiétant appelé "transableism" attire l'attention ces jours-ci.

Il s'agit d'un nouveau terme pour désigner le trouble de l'identité de l'intégrité corporelle, dans lequel une personne "s'identifie" comme handicapée.

Certains affirment que le trouble de l'intégrité corporelle a été rebaptisé "transableisme" pour s'adapter à la communauté transgenre contemporaine.

L'objectif de ce "changement d'identification" d'un trouble psychiatrique (le TII) en un terme plus acceptable socialement (le transsexualisme) est d'"exploiter le pouvoir culturel stupéfiant de l'idéologie du genre" pour permettre aux médecins de "traiter" les patients atteints de TII en "amputant des membres sains, en sectionnant la moelle épinière ou en détruisant la vue", selon Evolution News et Science Today (EN), qui rendent compte et analysent l'évolution, les neurosciences, la bioéthique, le dessein intelligent et d'autres questions liées à la science.

D'un point de vue culturel, le transableisme est "le prochain abîme", note également ce site.


" Cependant, il ne s'agit pas simplement de personnes qui "s'identifient" comme handicapées, car beaucoup ont décidé de faire de leur fantasme une réalité en amputant des membres et d'autres parties du corps pour devenir handicapés.

Certaines personnes ont demandé à des médecins de les amputer ou de leur couper la colonne vertébrale pour devenir paralysées. Dans un cas particulièrement choquant, une femme de Caroline du Nord s'est déclarée aveugle et a pris des mesures pour perdre la vue.

Il s'agit manifestement d'une tendance absolument insensée, aussi inquiétante et dangereuse que le transgendérisme.


Tout d'abord, les médecins ont tous prêté serment de ne jamais faire de mal à leurs patients. Les médecins qui défigurent le corps de leurs patients au nom d'une mode perverse violent directement ce serment.

"Le serment d'Hippocrate oblige les médecins à ne pas faire de mal", a déclaré Jane Orient, directrice de l'Association des médecins et chirurgiens américains, à Fox News. "Mutiler le corps est un mal objectif, même si cela permet subjectivement au patient de se sentir mieux.

Il convient également de souligner que ces propos sont tout simplement insultants pour les personnes qui souffrent de véritables handicaps physiques.

Ces personnes vivent une vie de douleur réelle en raison de leur handicap. Si elles avaient le choix, elles ne voudraient pas être handicapées. Les personnes qui se déguisent pour obtenir un symbole de statut tordu ridiculisent leur souffrance".






1 vue0 commentaire

Comentários


bottom of page