top of page
Rechercher

ENQUÊTE D'INFILTRATION AU ROYAUME-UNI : DÉPUTÉS À LOUER

Les " Lockdownfiles " ont fait sensation au Royaume-Uni. Dans d'autres pays, c'était beaucoup moins. La chose n'a été mentionnée qu'en passant. Les dossiers n'ont pas fait la une des journaux et n'ont certainement pas fait l'objet d'une information quotidienne. Depuis que le Telegraph a publiquement demandé que des poursuites pénales soient engagées contre Hancock, les choses sont soudainement redevenues calmes autour des "Lockdownfiles , ce qui ne signifie pas pour autant qu'il ne se passe plus rien.


Une équipe de journalistes d'investigation a lancé une enquête sous couverture sur les revenus annexes des députés. Pour les attirer, du temps, de l'énergie et de l'argent ont été investis dans la création d'un site web professionnel d'une fausse société de consultance sud-coréenne inexistante.

20 députés ont été approchés pour leur demander d'assister aux réunions du conseil d'administration de cette société de conseil. 5 ont répondu positivement pour un entretien d'embauche.


Hancock facture 10 000 £ par jour ( ! ) et sinon 1 500 £ de l'heure, un autre député également 10 000 £ par jour, encore un autre député de haut rang 60 000 £ par an. Aucun chiffre n'est disponible pour les deux autres (la vidéo ci-dessous n'est qu'une bande-annonce).

Qu'ont-ils tous en commun ? Aucun d'entre eux n'a fait l'effort de se renseigner avant l'entretien d'embauche sur l'existence réelle de cette société de consultance.


Entre-temps, le journal The Guardian a déjà mis l'affaire sur les pavés. Le pays est à nouveau tourné à l'envers.

Qu'en est-il des hommes politiques belges et néerlandais, dont beaucoup sont également administrateurs de toutes sortes d'entreprises et d'organisations privées ? Combien gagnent-ils "en plus" ?




17 vues0 commentaire

コメント


bottom of page