top of page
Rechercher

AUGMENTATION CONSIDERABLE DE VOLS PRIVES DEPUIS CORONA

Tout le monde sait depuis belle lurette que les plus riches du monde et en même temps ceux qui crient le plus fort au sujet de la crise climatique et la pollution par le CO2, voyagent toujours en avion ou en hélicoptère pour une réunion, un dîner, un match de football au Qatar ou un week-end de repos.

Le nombre de vols privés effectués chaque année est toutefois un secret bien gardé. Aucune information n'est fournie à ce sujet.


La chaîne de télévision française TF1 a eu le courage de réaliser une enquête. Son enquête montre que le nombre de vols privés dans le monde est en hausse depuis Corona. Depuis 2020, le nombre de vols privés a augmenté de 14% et de 10% supplémentaires en 2022. Cela représente une augmentation de 24 % sur trois ans. Le nombre exact de vols privés effectués chaque année n'a pas été communiqué. Nous ne connaissons qu'un pourcentage (de quoi ?).


Bien que les émissions de carbone par passager des avions privés soient beaucoup plus élevées que celles des avions commerciaux ou des trains, les personnes concernées se cachent derrière l'argument selon lequel la réduction des services dans les petits aéroports et la pénurie de pilotes ne leur laisse pas d'autre choix que de réserver un avion privé.


Selon un récent rapport de Honeywell, les utilisateurs de jets privés n'ont pas l'intention de réduire leurs vols privés, les ¾ des personnes interrogées déclarant qu'elles ne réduiront pas le nombre de vols privés qu'elles effectuent chaque année. Seuls 4% ont déclaré qu'ils réduiront leur utilisation, mais la question de savoir s'ils le feront effectivement reste ouverte.


Lorsque le ministre français de la transition écologique, Agnès Pannier-Runacher, a été confronté à ces chiffres et a été demandé comment cela pouvait être concilié avec la crise climatique propagée par les mêmes utilisateurs de jets privés, la question a été balayée d'un revers de main avec les mots suivants : " il ne serait pas sérieux de suggérer qu'une guère d'avions résoudrait tout le problème ".

Le ministre y a ajouté que des mesures fiscales sur l'aviation pourrait être une solution possible. Cependant, des taxes plus élevées sur les vols privés ne dérangeront pas les riches du monde. Cela ne les incitera pas à se déplacer à vélo à l'avenir. Ils ont suffisamment d'argent.

Ceux qui souffriront à nouveau, ce sont les citoyens ordinaires qui veulent s'offrir une fois par an des vacances bien méritées avec un vol vers une destination ensoleillée. Les prix des vols commerciaux vont augmenter. Les riches de la terre resteront encore une fois à l'écart et se déplaceront encore plus en avion privé.


Pendant ce temps, des jets privés supersoniques sont construits pour réduire encore plus le temps de voyage. Le prix n'est pas un problème, ni l'émission de carbone.




0 vue0 commentaire

Comentarios


bottom of page