top of page
Rechercher

Altocumulus lenticularis ou autre chose ?

Beaucoup de choses étranges se produisent en Turquie ces derniers temps.

Le 19 janvier 2023 juste après l'aube, un énorme nuage lenticulaire orange - ressemblant à un ovni, selon le journal britannique The Guardian - a plané pendant plus d'hune heure au-dessus de la ville de Bursa, dans le nord-ouest du pays, De nombreux citoyens horrifiés ont capturé les images sur leurs appareils photo et se demandent toujours ce qu'il en est exactement.

Selon le Guardian, les nuages lenticulaires sont connus pour leur aspect incurvé, semblable à une soucoupe volante, et se trouvent généralement à des altitudes comprises entre 2 000 et 5 000 mètres. Cependant, elle n'a pas fait ses devoirs correctement, voire même pas du tout.


Les nuages lenticulaires ou nuages de gravité, les nuages de montagne ou encore les nuages de lentille (Altocumulus lenticularis) se forment généralement à proximité immédiate des hautes chaînes de montagnes.

Lorsque le vent souffle contre une montagne avec une force considérable, l'air est forcé de s'élever. A l'arrière de la montagne, l'air redescend ensuite.

Un tel mouvement ascendant se propage bien au-dessus du niveau de la montagne. Les couches d'air situées plus haut dans l'atmosphère se refroidissent au cours de ce processus d'élévation et sont parfois saturées de vapeur d'eau, ce qui permet la formation de nuages. En descendant plus haut, l'air se réchauffe à nouveau et devient insaturé. Les nuages se dissolvent alors.

Lorsqu'un flux d'air entre en collision avec une barrière topographique (par exemple, une crête), le flux d'air est dévié vers le haut, du côté du vent. De l'autre côté de la crête, du côté sous le vent, la gravité tire à nouveau l'air vers le bas. Au cours de ce processus, l'air s'écoulera plus bas que l'équilibre (l'altitude initiale). Il s'agit d'un " overshooting " dans lequel une oscillation ou une ondulation est créée. Cette ondulation va s'étendre sur le côté sous le vent.

Ces vagues se forment mieux lorsqu'une atmosphère stable est présente au-dessus de la barrière, de sorte que l'air dévié du côté du vent ne peut pas s'élever vers les couches d'air supérieures.

En outre, il devrait y avoir un vent modéré à fort qui souffle fortement. Il doit également y avoir suffisamment d'humidité dans l'air et les ondes doivent être suffisamment grandes pour que l'air se refroidisse et que l'humidité se condense. Alors, mais seulement alors, un nuage lenticulaire peut se former.

En raison des multiples couches d'air superposées qui se condensent à différentes hauteurs, les nuages de gravité peuvent avoir un aspect stratifié et ressembler à des crêpes empilées ou à une soucoupe volante.


À Bursa, cependant, il n'y a pas de hautes montagnes, tout au plus quelques collines qui ne pourraient pas produire de nuages lenticulaires. Si c'était le cas, les résidents auraient déjà vu ce phénomène. C'était tourefois la première fois.

Le 19 janvier 2023, à peine 5,8 ml de pluie/m2 est tombé du ciel dans la région. La température moyenne a été de +1° pendant la nuit et de + 4,8° pendant la journée. Il n'y avait pratiquement pas de vent ce jour-là, ce qui explique aussi immédiatement pourquoi le nuage en question s'est attardé si longtemps dans le ciel.

De plus, ce nuage particulier est très fortement coloré. Aucune autorité ne donne d'explication à ce sujet. Après une bonne heure, le nuage avait disparu.


Vous trouverez ci-dessous une photo de la ville de Bursa.

S'agit-il d'un phénomène naturel, d'un hologramme en 3D ou d'un nuage fabriqué ? Qui le dira ?




1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page