top of page
Rechercher

URSULA VON DER LEYEN TOTALEMENT DISCULPÉE POUR SON RÔLE DANS LES CONTRATS PFIZER

Lors d'une audition très tendue à Bruxelles le 27 mars 2023, la Commissaire à la Santé Stella Kyriakides a complètement rejeté la responsabilité d'Ursula Von Der Leyen, Présidente de la Commission européenne, en déclarant devant le Comité spécial Covid qu'elle (Leyen) n'était pas du tout impliquée dans les négociations qui ont conduit à la signature des contrats de vaccins de plusieurs milliards de dollars avec les gigants pharmaceutiques.

"Le président de la Commission européenne n'a pas été impliqué dans la négociation des contrats Covid. Je l'ai déjà dit et je le répète", a souligné Stella Kyriakides. "Il y avait une équipe chargée des négociations et un comité de pilotage", a-t-elle souligné. Et ce n'est pas tout. Pour le Comité spécial Covid, elle a rappelé la responsabilité des Etats membres. "Les Etats membres ont toujours eu la possibilité de refuser un contrat (...). Ils étaient parfaitement au courant des termes de ces contrats", révèle Stella.

Stella Kyriakides a déclaré à la commission Covid que tout avait été mis en œuvre pour que les députés connaissent les tenants et les aboutissants des contrats signés avec les boîtes pharmaceutiques. Cependant, elle a reconnu que les réponses données aux députés n'étaient pas satisfaisantes en raison des clauses de confidentialité applicables à ces contrats.


Il faut dire que l'audition de Stella Kyriakides s'est déroulée dans un contexte houleux caractérisé par une forte demande des citoyens européens (représentés par différents partis politiques) d'avoir enfin accès aux contrats signés entre la Commission européenne, présidée par Ursula Von Der Leyen, et les boîtes pharmaceutiques, notamment Pfizer, qui a reçu le grand prix.

La tournure des événements a accentué la colère des citoyens européens. Sommés de s'expliquer sur les contrats signés, Ursula Von Der Leyen et Albert Bourla, PDG de Pfizer, ont refusé catégoriquement de se présenter devant la Commission Covid de l'UE. Cette attitude a suscité une vive colère de la classe politique européenne, notamment en France, où de nombreuses voix réclament la publication inconditionnelle des contrats au nom de la transparence.


La Commission européenne va-t-elle enfin capituler ? Telle est la question. En attendant, Ursula peut à nouveau dormir sur ses deux oreilles. Elle est protégée par son commissaire. C'est ainsi qu'ils le font.




0 vue0 commentaire

Comentários


bottom of page