top of page
Rechercher

RAPPORT DE L'UE 19/022: 4,6 MILLIARDS DE VACCINS ACHETÉS POUR 71 MILLIARDS D'EUROS, 70 % À JETER

L'UE a lancé sa stratégie d'achat de vaccins en juin 2020. À la fin de 2021, elle avait signé des contrats d'une valeur de 71 milliards d'euros, ce qui lui permettait d'acheter jusqu'à 4,6 milliards de doses.


La commission spéciale conclut que l'UE a réussi à constituer un portefeuille diversifié de vaccins pour les États membres, bien qu'elle ait commencé ses achats plus tard que le Royaume-Uni et les États-Unis. Sur certains points clés, les contrats signés en 2021 contiennent des dispositions plus strictes que ceux signés en 2020.


Cependant, la commission ne dit pas un mot sur le sort des vaccins.

D'autres l'ont compris.


Un peu d'arithmétique :

L'UE compte environ 500 millions d'habitants, enfants et nouveau-nés compris.

4,6 milliards de vaccins Covid (dont 2,4 milliards achetés à Pfizer) sont arrondis à 10 vaccinations par personne et même 11 si l'on exclut les enfants, ce qui est parfaitement possible puisque seule une minorité a eu 1 ou 2 injections et une très petite minorité 3 ou 4.

Pour la première série de vaccinations (2 vaccinations ou 1 dans le cas de Johnson&Johnson), 80 % de la population européenne aurait reçu au moins une injection. Pour la deuxième injection, les candidats étaient beaucoup moins nombreux.

Quoi qu'il en soit, soyons généreux et comptons 2 x 80 % = 800 000 vaccinations.

Lors de la troisième injection, à peine 30 % des personnes étaient encore intéressées et ce pourcentage s'est encore effondré lors des injections suivantes.

Au total, moins de 1,5 milliard d'injections de Covid ont été réalisées dans l'UE.

C'est maintenant le chat sur la corde raide.

Tout le monde se souvient que les vaccins ARNm de Pfizer et Moderna devaient être conservés à des températures extrêmement basses ( -70:-80° ) et n'étaient utilisables que pendant 5 jours après décongélation.

Ce que l'on sait moins, c'est que tous les vaccins ont une date de péremption et que celle-ci est désormais dépassée depuis le début des campagnes de vaccination en décembre 2020/janvier 2021.

En tenant compte du coût d'achat des vaccins et des accessoires ainsi que du coût de stockage, plus de 100 milliards d'euros ont ainsi été gaspillés.

Les coûts liés à la destruction des vaccins périmés sont encore inconnus, tout comme les coûts et les quantités des nouvelles générations de vaccins commandés par Ursula Von de Leyen à Pfizer, principalement, qui a exigé que l'UE paie tous les vaccins commandés, y compris ceux qu'elle n'utilisera pas (voir article précédent).


Si l'on ajoute cette perte aux 784 milliards d'euros du fonds Covid qui pourraient avoir été détournés (enquête en cours), on arrive à un montant d'environ 900 milliards d'euros. Cela dépasse l'entendement. Sans parler d'une fausse pandémie qui n'en était pas une, mais qui n'était qu'un test pour pousser et conditionner la population dans une psychose de peur.

Et pourtant, ces messieurs et dames qui tirent les ficelles sont toujours au pouvoir.






1 vue0 commentaire

Comments


bottom of page