top of page
Rechercher

PREMIER SUPERMARCHÉ "ALDI" AUX PAYS-BAS SANS CAISSE ENREGISTREUSE.

Le 20.07.2022, Aldi a ouvert son premier supermarché sans caisse à Utrecht.

Le système de la boutique fonctionne exclusivement avec des codes QR. Les clients ne peuvent pas payer en espèces, par bancontact ou par carte de crédit.

Lorsqu'un client entre dans le supermarché, il doit scanner son code QR. Ce code QR doit être demandé à l'avance Sans code QR, vous ne pouvez rien acheter et vous ne pouvez pas entrer.

Une fois le code QR scanné, le client est enregistré et peut effectuer des achats. Ensuite, 475 caméras enregistrent chaque mouvement du client. Sous chaque article se trouve un capteur de poids qui enregistre le moment où le produit est retiré du rayon. Le paiement n'est toujours possible qu'avec un code QR lié à la carte de crédit du client. À la sortie du magasin, les clients doivent à nouveau scanner leur code QR, puis le prix d'achat de tous les articles enregistrés via les capteurs de poids et les caméras sera automatiquement débité de leur compte.

Si Aldi promet que toutes les images enregistrées ainsi que la liste des achats ne sont pas conservées mais immédiatement détruites, la question de savoir si elle tiendra cette promesse reste ouverte. De nos jours, les données des gens sont une marchandise qui vaut beaucoup d'argent, surtout lorsqu'il s'agit de notre comportement d'achat, qui est manipulé et (ré)orienté depuis des années.

Si vous regardez quelques articles dans une boutique en ligne que vous n'achetez pas, vous reverrez ces mêmes articles la semaine suivante sur n'importe quelle autre page web sur laquelle vous cliquerez pour vous convaincre de les acheter quand même. Une fois votre comportement d'achat connu, vous verrez également apparaître sur toutes les pages web des articles qui pourraient vous plaire.

Si les gens acceptent la formule du magasin Aldi, la porte sera ouverte et nous verrons bientôt le code QR apparaître dans tous les supermarchés. Certaines chaînes, y compris en Belgique, expérimentent de nouvelles formules qu'elles peuvent pousser plus loin. Dans la chaîne Action, ils ont installé des systèmes de scannage dans chaque magasin même où les clients ne peuvent plus payer qu'avec une carte bancaire. Plus d'argent liquide. Leurs actions à la caisse de self-scan sont filmées et enregistrées. Il ne reste qu'une seule vraie caisse enregistreuse dans chaque magasin, mais les clients ne peuvent l'utiliser que si leur chariot est plein et qu'il est trop volumineux pour le self-scan.

Delhaize expérimente également un système de self-scanning qui ne permet que les paiements numériques.

La secte veut une société sans argent liquide. Contrôle total. Pendant la mise en scène de la pandémie de Covid (qui n'a jamais été une pandémie selon les directives de la science), ils ont essayé de convaincre les gens que l'argent liquide est " contagieux " et que nous ferions mieux de payer numériquement avec une carte de crédit, qui est également contagieuse parce que tout le monde touche le distributeur automatique avec ses mains sales. Dans de nombreux supermarchés, il y avait donc des cotons-tiges sur le comptoir pour que les clients n'aient plus à appuyer sur leur code bancaire avec leurs doigts mais via un coton-tige. C'est beaucoup plus hygiénique. L'hystérie était telle que beaucoup ont fait de même (en plus de désinfecter leurs chariots de supermarché). Peu importe la folie de leurs idées, la foule les suit toujours.

Nous devons tous dire un NON ferme à l'état dystopique qu'engendrent les supermarchés. Les supermarchés sont extrêmement puissants. Ils décident des articles qui peuvent être vendus dans leurs magasins et de ceux qui ne le peuvent pas. Les marques doivent payer cher pour avoir un bon espace dans les rayons. Au niveau des yeux est le plus cher. Plus on descend, moins c'est cher, mais ça reste cher.

Les agriculteurs sont pressés comme un citron. Ils ne reçoivent presque rien pour leurs produits et doivent répondre à des critères très stricts. À la moindre broutille, les produits qu'ils fournissent sont rejetés ou ils obtiennent encore moins. Les fruits et légumes frais doivent être transportés dans des chambres froides et déposés à une certaine température mesurée à l'arrivée. Un demi-degré de plus et ils sont autorisés à remballer. Ils ne reçoivent pas un centime et ne peuvent vendre leurs produits qu'à des intermédiaires ou sur les marchés.

Les fabricants de biscuits et d'autres délices sont obligés de faire des compromis sur la qualité de leurs produits parce que les supermarchés ne les paient qu'à un certain prix (bas) alors que leurs coûts ont augmenté. Par exemple, il a déjà été divulgué qu'ils n'utilisent plus de beurre mais une graisse bon marché, qu'ils rendent leurs biscuits plus petits et mettent moins de biscuits dans un paquet (18 au lieu de 20). Formellement, cela s'appelle la "shrinkflation". Vous payez le même prix ou un peu plus qu'avant, mais vous en avez moins pour votre argent.

Par la présente, nous appelons tout le monde à boycotter la chaîne ALDI aux Pays-Bas et en Belgique et à cesser d'y faire ses achats, afin d'envoyer un signal clair que nous ne sommes pas d'accord avec sa nouvelle formule. Débarrassez-vous-en. C'est nous, le client, qui décidons comment nous voulons faire nos achats et comment nous voulons payer ou non.

Si presque personne n'achète encore chez ALDI, la chaîne n'aura pas d'autre choix que de rattacher cela et de respecter le client pour ce qu'il est : le roi qui rapporte de l'argent.

En outre, nous invitons chacun à acheter autant que possible auprès de la classe moyenne (petits magasins autogérés) et des agriculteurs eux-mêmes. Vous paierez peut-être un peu plus cher que dans un supermarché qui ne fait que vous attirer avec des remises fermes pour vous éloigner des petits commerces qui ne peuvent pas offrir de telles remises, mais .... en faisant cela, vous contribuez activement à la préservation de la classe moyenne, du petit commerçant, des agriculteurs.

Nous ne devons pas les laisser s'en sortir. Si nous le faisons, dans un avenir prévisible, nous n'aurons pas de classe moyenne ni d'agriculteurs et nous serons complètement dépendants des grandes chaînes de supermarchés qui peuvent nous faire avaler n'importe quoi parce qu'il n'y a rien d'autre.

Un exemple.

Il y a quelques années, la chaîne de supermarchés Auchan prévoyait de construire un méga supermarché près de Lille/Lille. L'intention était d'en faire une " expérience totale ", une ville commerçante où les clients pourraient trouver tout, y compris des vêtements, des appareils électroniques, etc.....

Ce plan s'est heurté à une très forte opposition de la classe moyenne locale dans les villages et villes environnants. Ils se sont plaints que si Auchan s'installait, leur entreprise ferait faillite.

Leur opposition a été rejetée. Auchan s'est installé et a accordé de gros rabais sur de nombreux produits (stratégie marketing pour attirer les gens).

Trois ans plus tard, une équipe de tournage française a commencé à filmer dans les villages et les communes qui avaient fait de la résistance à l'époque. Il n'y avait plus de magasins. Tout le monde avait fermé son entreprise. Les villages et les communes étaient morts. Il n'y avait plus de vie.

Ce phénomène s'est également produit dans de nombreux villages et communes de Belgique. Là aussi, la classe moyenne a pris de gros coups au profit des grandes chaînes qui gagnent de plus en plus de pouvoir et en sont arrivées au point de vouloir nous soumettre à un régime totalitaire dans lequel nous n'aurions plus aucun droit ni aucune liberté.

Dites STOP ! Faites-le non seulement pour vous, mais aussi pour vos enfants, afin qu'ils puissent bientôt faire leurs achats comme bon leur semble, sans code QR.





0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page