top of page
Rechercher

LE CLOAQUE DES EFFETS SECONDAIRES DES VACCINS S'OUVRE ENTIÈREMENT

Auteur : Blckbx "Cinq mois après une demande de Wob, il s'avère que 437 593 des 11 millions d'assurés de la caisse d'assurance maladie des techniciens allemands (TK) en 2021 ont dû subir un traitement médical pour des effets secondaires de la vaccination. C'est 1 sur 25 et une augmentation de 3 000 % ! Cette semaine, la Techniker Krankenkasse (TK) a enfin fourni des faits et des chiffres sur le nombre de traitements que la caisse a dû rembourser en 2021 en raison des effets secondaires (graves) des vaccins corona. Il a fallu beaucoup de lutte et d'efforts pour obtenir des réponses à la demande de Wob.

En 2021, le nombre énormément élevé de 437 593 assurés, soit 1 sur 25, a reçu un traitement médical pour des effets secondaires de la vaccination, rapporte la Techniker Krankenkasse. Ce nombre est presque deux fois plus élevé que tous les rapports d'effets indésirables signalés par l'Institut Paul Ehrlich (PEI), le Lareb allemand, et a représenté une augmentation de 3 000 % pour le TK par rapport à 2019 et 2020.

1:500 crevaisons

Les chiffres suggèrent également que le chiffre de 1/5 000 réactions indésirables graves par piqûre rapporté par le ministère allemand la semaine dernière est beaucoup plus élevé en réalité. D'après les chiffres de la Techniker Krankenkasse, une injection sur 500 devrait provoquer un effet secondaire grave et, d'ici 2021, 3,3 millions d'Allemands auraient dû consulter un médecin en raison des effets secondaires des piqûres de corona. Les effets secondaires graves comprennent une paralysie (faciale), des douleurs persistantes et des problèmes nerveux, des réactions cutanées graves, des crises cardiaques, des accidents vasculaires cérébraux, une inflammation du muscle cardiaque, une invalidité permanente et la mort.

La demande Wob à la caisse d'assurance maladie TK demandait les chiffres de facturation de 2019 à 2021 par trimestre et par personne pour les codes de déclaration T881 - Complications après vaccination (immunisation), non classées ailleurs, y compris éruption cutanée après vaccination, T88.0 - Infection après vaccination (immunisation), y compris septicémie après vaccination (immunisation), U12.9 - Effets indésirables de l'utilisation des vaccins COVID-19, non spécifiés et Y.59. .9 - Complications indésirables dues aux vaccins ou aux substances biologiquement actives.


"Les données fournies montrent que la Techniker Krankenkasse a dû rembourser 147 235 traitements médicaux en 2021 pour le seul code U12.9 - Effets indésirables de l'utilisation des vaccins COVID-19, non spécifiés. Tous les codes énumérés ci-dessous concernent des effets indésirables graves nécessitant un traitement par un médecin.

En 2019, parmi les 11 millions d'assurés, un total de 13 777 traitements médicaux ont été nécessaires en raison des effets secondaires des vaccins. En 2020, il y en avait 15 044. En 2021, ce chiffre atteindra 437 593, soit une augmentation de plus de 3 000 %.

Les estimations des patrons de fonds communs de placement se confirment à nouveau

En février, Andreas Schöfbeck, (ancien) membre du conseil d'administration de la BKK, a tiré la sonnette d'alarme parce qu'il a constaté que le nombre de consultations médicales dues aux vaccins parmi les millions de clients des caisses d'assurance maladie d'entreprise allemandes de la BKK était jusqu'à dix fois supérieur aux chiffres officiels. Selon Schöfbeck, pas moins de trois millions d'Allemands auraient dû consulter un médecin à la suite de la vaccination.

Dans une conversation téléphonique avec le journal WELT, qui a interrogé M. Schöfbeck en réponse à la lettre de licenciement qu'il a écrite à l'IPE, M. Schöfbeck a déclaré que la sonnette d'alarme a commencé à retentir chez BKK ProVita lorsque la gestion des cas de l'assureur maladie a rencontré de plus en plus de diagnostics indiquant des réactions indésirables à la vaccination. Par conséquent, le pool de données commun de toutes les caisses d'assurance maladie de BKK a été recherché pour les codes de diagnostic T88.0, T88.1, Y59.9 et U12.9.

La recherche a révélé que, du début de l'exercice 2021 au milieu du troisième trimestre, 216 695 assurés de la BKK avaient été traités pour des effets indésirables de vaccins. Ce chiffre n'inclut pas 7 665 cas de complications dues à d'autres vaccins. Les statistiques excluaient également les patients subissant plus d'un traitement. En comparaison, jusqu'au 31 décembre 2021, l'Institut Paul Ehrlich n'a enregistré que 244 576 rapports d'effets indésirables dus aux vaccins corona, sur la base de 61,4 millions de personnes vaccinées.

Schöfbeck a été licencié immédiatement, en raison de ses révélations.

2,5 millions de consultations médicales dues aux vaccins

Début juillet, il a été révélé que les estimations d'Andreas Schöfbeck étaient probablement justes. C'est ce qui ressort d'une lettre de la mi-juin de l'Association nationale des médecins de l'assurance maladie légale (KBV), que WELT a réussi à se procurer. L'étude de la KBV a révélé que près de 2,5 millions de citoyens se sont rendus chez le médecin d'ici 2021 en raison des effets secondaires de la vaccination corona.

Les preuves s'accumulent

L'ancien patron de l'assurance maladie Andreas Schöfbeck, l'Association nationale des médecins de l'assurance maladie obligatoire (KBV) et maintenant aussi la Techniker Krankenkasse montrent, chiffres à l'appui, que le nombre réel d'effets secondaires graves dus aux tirs corona expérimentaux est beaucoup plus élevé que ce qui avait été supposé officiellement.

Même le ministère de la santé allemand a admis que 1 piqûre sur 5 000 entraîne une hospitalisation, une invalidité permanente ou la mort - ce qui est en soi très grave, mais constitue probablement une estimation très prudente.


Et en Belgique ? Quand les mutuelles belges vont-elles publier leurs chiffres ? Pourquoi ne l'ont-ils pas encore fait ?

Qu'ont-ils ou veulent-ils cacher et surtout, pourquoi ?

Est-ce parce qu'ils sont largement subventionnés par le gouvernement et que ce dernier les a réduits au silence ? Est-ce parce qu'il y a trop d'intérêts en jeu, comme la compagnie d'assurance santé chrétienne qui a remporté le contrat d'un milliard d'euros sur la recherche des contacts ? Ou y a-t-il une autre raison que nous ne connaissons pas (encore) ?


0 vue0 commentaire

Commentaires


bottom of page