top of page
Rechercher

LA BCE AUGMENTE POUR LA 7ème FOIS EN MOINS DE 12 MOIS LE TAUX DE BASE DE 25 POINTS

Christine Lagarde, présidente de la BCE, a souligné le 6 mai qu'aucune pause n'est imminente et que la BCE continuera à relever ses taux d'intérêt. Le 15 juin 2023, le taux de base sera à nouveau relevé de 25 points.

Carsten Brzeski, économiste en chef chez ING Allemagne : "Je pense qu'un gros problème est qu'avec une politique monétaire, vous ne voyez le plein impact de ce que vous avez décidé dans le passé qu'après six mois, un an, un an et demi," "En fait, il est temps d'arrêter depuis longtemps. Le problème, c'est qu'à force de se tromper dans ses estimations, la BCE ne croit plus à ses propres prévisions. Aujourd'hui, elle s'intéresse donc beaucoup plus à l'évolution réelle de la situation, où l'inflation est encore beaucoup trop élevée. La BCE décide donc de continuer, tout en sachant qu'elle ne peut pas réellement influencer l'inflation actuelle. Je pense que dans six mois, nous pourrons dire qu'il était clair que ce que faisait la BCE était en fait une erreur.


Il ne semble donc pas que l'Europe suive l'exemple des États-Unis en faisant une pause. "En Amérique, il y a encore quelques facteurs spécifiques en jeu : les banques régionales, le plafond de la dette et une grande récession à venir. Il est donc normal de s'attendre à ce que la Fed réduise effectivement ses taux d'intérêt à la fin de l'année. Là aussi, les taux d'intérêt sont beaucoup plus élevés qu'en Europe.

L'Europe a toujours trois à six mois de retard sur les États-Unis, donc je pense que nous ne verrons pas de baisse cette année, mais nous aurons certainement une discussion au printemps 2024", a déclaré M. Brzeski.

Temps de mettre Christine Lagarde sous la grande lumière du jour.

Qui est Christine Lagarde ?

Outre son poste à la BCE, qu'elle doit au WEF, elle siège - vous le devinez déjà - au conseil d'administration du WEF.

Christine Lagarde est une fervente partisane d'un nouvel ordre mondial et d'un gouvernement mondial unique, et, comment pourrait-il en être autrement, elle adhère totalement aux idées et principes de Klaus Schwab.

Dans la vidéo ci-dessous, vous pouvez voir et entendre Lagarde s'exprimer lors d'une interview réalisée par un journaliste infiltré se faisant passer pour un représentant d'un groupe de lobbying.

Au cours de l'interview, Lagarde ment effrontément sur l'argent liquide, le plafond des paiements en espèces et les sanctions (prison) et parle longuement de la CBDC.

Aucune décision de cette dame n'est dans l'intérêt des pays de l'UE et de ses citoyens. Chaque action qu'elle entreprend ne sert qu'un objectif supérieur de ses seigneurs.



0 vue0 commentaire

Comentarios


bottom of page