top of page
Rechercher

DÉPANNAGE DE VÉHICULES ÉLECTRIQUES, UNE CATASTROPHIE ....

Selon Touring, les propriétaires de voitures électriques font plus souvent appel au service de dépannage que les conducteurs de voitures à moteur à combustion interne. Cela s'explique par la complexité de la voiture et le risque plus élevé d'aggraver les dommages, avec les coûts que cela implique. En outre, les travaux de réparation sont plus délicats. Par exemple, des gants sont nécessaires pour éviter les électrocutions.

Selon les chiffres de Touring, le nombre de pannes impliquant des voitures électrifiées (y compris les hybrides) est passé de 2 510 en 2015 à 3 877 en 2021 et 3 973 en 2022. Sur ce total, 1 822 voitures ont dû être remorquées l'année dernière.

Le problème est que le dépannage ordinaire ne suffit plus si vous conduisez une voiture électrique. Une fois arrêtées, ces voitures ne peuvent plus être déplacées. Une dépanneuse munie d'une grue doit venir, si possible. En effet, si la voiture rend l'âme dans un parking souterrain, il n'est pas possible d'intervenir de cette manière. Touring explique à La Dernière Heure qu'il n'est pas possible de remorquer une voiture électrique avec un autre véhicule. Le fait de laisser la voiture au point mort recharge la batterie, ce qui peut entraîner une surchauffe et des dégâts. La seule solution est donc de remorquer la voiture.

Temps de réparation plus long

Des études néerlandaises et britanniques montrent que les voitures électriques mettent plus de temps à se remettre en état en cas de panne. En moyenne, il faut compter cinq jours d'immobilisation. Cela est dû au grand nombre de composants électroniques et à la rareté de certaines puces.

En résumé, on peut s'attendre à ce que le coût du dépannage augmente dans les mois et les années à venir, tout comme les prix des assurances.



0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page