top of page
Rechercher

CORÉE DU SUD :"LA GRANDE MAJORITÉ DES DOCUMENTS AMÉRICAINS AYANT FAIT L'OBJET D'UNE FUITE SONT FAUX"

La semaine dernière, la presse mondiale a fait grand bruit autour de documents ultra-secrets qui auraient fait l'objet d'une fuite et qui circulaient depuis des semaines sur les médias sociaux et les services de messagerie tels que Telegram, Twitter et Discord. Aucun jour n'est passé sans que nous ne soyons assaillis par cette nouvelle.


Les documents feraient partie d'une fuite plus large que le Pentagone a qualifiée de risque "très sérieux" pour la sécurité nationale. Cette fuite aurait également causé un casse-tête diplomatique à Washington, car ces documents semblent montrer que les États-Unis espionnent des alliés proches comme la Corée du Sud et Israël.

Certains dossiers montreraient que de hauts responsables de la sécurité nationale sud-coréenne craignent que des armes et des munitions provenant de leur pays ne soient utilisées en Ukraine, ce qui constitue une violation de la politique de Séoul consistant à ne pas vendre d'armes à des pays en guerre.


Le Pentagone a déclaré dès le départ qu'il enquêtait sur l'authenticité de ces documents ultra-secrets, ajoutant qu'au moins l'un d'entre eux semblait avoir été manipulé.

A aucun moment depuis le 11 avril 2023, il n'a déclaré que tout ou partie des "documents fuités" étaient effectivement réels. Elle fait encore le tri, mais en attendant, le manège continue de tourner à plein régime, comme voici quelques semaines avec le prétendu ballon espion chinois, dont on n'a plus entendu parler depuis, alors qu'il faisait lui aussi " l'objet d'une enquête " selon le Pentagone.....


La vache est à nouveau complètement traite. La question fait toujours la une sur CNN. Les articles les plus fous paraissent dans la presse internationale visuelle et écrite, spéculant sur le contenu de ces documents ultra-secrets et sur ce que cela signifie pour les États-Unis, l'Ukraine, la Russie et les autres nations impliquées. La presse a même reproché à Poutine d'avoir assisté à une célébration de Pâques dans l'église orthodoxe alors que ces documents ultra-secrets avaient été divulgués.

L'homme a eu tout à fait raison de mettre ses priorités ailleurs car, le jour où le Pentagone a rendu la nouvelle publique ( 11 avril ), la Corée du Sud a déclaré publiquement que la grande majorité des documents américains divulgués sont ... faux (ce qui démontre en même temps que la Corée du Sud espionne les États-Unis,chose qu'elle conteste).


Délibérément produit, délibérément divulgué et posté sur les médias sociaux et ensuite attendu pendant des semaines pour que quelqu'un tombe dessus.

Il s'agit d'une tactique de diversion pour détourner l'attention d'autre chose. Les Américains sont très forts dans ce domaine, et ils ne sont d'ailleurs pas les seuls. En matière de désinformation, tous les gouvernements sont en têtede liste, mais les États-Unis le sont un peu plus que les autres. Pour eux, la scène mondiale est une grande production hollywoodienne.


Aucun journaliste ou service d'information a songé ne fut ce qu'une seconde que les médias sociaux et les services de messagerie sont entièrement contrôlés par une multitude d'agences. Elon Musk a récemment confirmé lors d'une interview que le FBI avait accès aux profils et aux messages de tous les utilisateurs de Twitter, y compris la messagerie privée, ce qui, soit dit en passant, est également le cas pour Facebook et d'autres, mais... que ces documents ultra-secrets auraient circulé pendant des semaines sur les médias sociaux, sans que la moindre agence ne l'ait remarqué? Qui croit une chose pareille ?


Et puis il y a encore la pseudo-histoire du dénonciateur qui aurait copié ou photographié tous les documents ultra-secrets américains et sur qui le Pentagone et le FBI auraient ouvert une véritable chasse à sorcière.

Jack Teixeira est un jeune garde de 21 ans de la Garde nationale. Il était assis chez lui sur la terrasse, en train de lire un livre, lorsque le FBI a fait une descente à son domicile de North Dighton, dans le Massachusetts, jeudi dernier. Vêtu d'un t-shirt et d'un short, il a été emmené menotté dans une camionnette de camouflage lourdement blindée.


Il faut dire que le comportement de ce jeune homme de 21 ans est très suspect. Voler autant de documents ultra-secrets et puis quand-même rester tranquillement chez lui, sur sa terrasse, en short et t-shirt, à lire un livre. C'est vraiment le profil d'un ultra-criminel.

Encore une fois, personne ne se demande comment un garde national a pu accéder à des documents ultra-secrets protégés par toutes sortes de niveaux de sécurité de haut niveau. Cet homme n'est pas un hacker ou un informaticien notoire comme Edward Snowden, pas plus qu'il est Chelsea Manning.





















0 vue0 commentaire

Comments


bottom of page